ingela
Résidence

Ingela Ihrman – The inner ocean

Le vernissage d’Ingela Ihrman a eu lieu le 13 juin à der Tank, sous le commissariat de Chus Martinez…
 
Dans une salle imbibée de lumière, un grand mur bleu évoque le ciel, un écran diffuse des vidéos de fonds marins, des coquillages sont disposés sur une mystérieuse plateforme en bois.

Puis, au milieu d’un brouillard vaporeux, la magie opère : une grande plante remue, se contorsionne, jusqu’à éclore complètement. Là, on découvre l’épanouissement d’une grande passiflore, au pied de laquelle les plus téméraires viennent boire de son « suc » à l’aide de longues pailles, un jus d’orange glissé subrepticement par l’artiste. La sophistication du costume d’Ingela Ihrman a été permise par sa résidence artistique à l’école FHNW.
Une performance très émouvante, pendant laquelle l’Homme s’est confondu avec la nature, où l’Homme était la nature. Une magnifique parenthèse de douceur et de poésie qui questionne notre rapport à la biodiversité.
 
Alors que Bâle vit en ce moment au rythme de la foire internationale Art Basel, cette performance interroge également sur la notion même d’œuvre d’art. En effet, s’agit-il uniquement d’un objet tangible, marchand, ou l’expression artistique peut-elle elle aussi être reconnue comme œuvre, malgré son caractère éphémère ? Quelle place ont les artistes performeurs dans la sphère artistique d’aujourd’hui ? Les canaux d’expression ont beau être nombreux, les scènes sur lesquelles les faire exister se font encore trop rares…
 
Pour voir d’autres projets de l’artiste : http://www.ingelaihrman.com/
Le N.A ! Fund est engagé dans un partenariat avec l’école FHNW de Bâle depuis 2014
 
 
ing 3 photos
 
ing 5
 
ing 7
 
ing