mazzi
Artiste

Elena Mazzi, Par Connaissance des arts

Inventive, Elena Mazzi mène une réflexion de poète et d’ethnologue autour des relations entre l’homme et son environnement naturel.


Quand elle n’est pas en voyage, de la Suède au Népal, Elena Mazzi garde son ancrage à Venise, sa ville entre ciel et eau. Juvénile Italienne à la crinière indomptée et au sourire radieux, elle fourmille d’idées et de projets, enchaînant événements et expositions. Juste avant la Biennale de Venise, elle a été choisie par l’Académie [N.A !] Fund, émanation de Nature Addicts, pour piloter une cellule de réflexion artistique à Elefsina, en Grèce. Elena Mazzi est en contact avec l’art depuis son plus jeune âge. Au jardin d’enfants, elle a été fascinée par la visite d’une exposition de Miró, puis, de 7 à 14 ans, elle a abordé l’univers de la musique, aimant le chant et étudiant le piano au Conservatoire. Vite rebutée par la discipline trop austère, elle a finalement bifurqué vers les arts visuels.
 
Intuitive, Elena Mazzi capte les choses avec tous ses sens, développant une recherche de sociologue autour de la question si urgente de la relation entre l’homme et son environnement. « Je pense que nous sommes en train de perdre notre relation avec la nature, et nous avons besoin de trouver de nouvelles manières de l’interpréter. » Pour cela, elle s’exprime librement à travers les installations, la vidéo, les performances. « Ce sont des médias souples, qui me donnent une liberté totale d’expression dans l’espace. » Très marquée en 2009 par le tremblement de terre qui a détruit la ville de L’Aquila, elle amorce une nouvelle étape dans son travail, prenant conscience qu’une crise majeure peut avoir une issue positive. Elle étudie la « théorie de la fracture », l’avant et l’après dans un monde changeant. L’originalité de son approche est ce lien constant entre recherche anthropologique et poésie. « Je considère l’art comme un instrument pour comprendre la complexité du monde dans lequel nous vivons. »
 
 
Elena Mazzi et Sara Tirelli, A Fragmented World, 2016, installation vidéo © Elena Mazzi
 
Par Valérie de Maulmin – Connaissance des Arts
Retrouvez l’article sur : https://www.connaissancedesarts.com/art-contemporain/nouveau-talent-elena-mazzi-lamazone-de-la-nature-1169745/